Blogue

Quand ton marketing prend son envol tel un avion à réaction, mais que ton produit/service crash

Quand ton marketing prend son envol tel un avion à réaction, mais que ton produit/service crash

Autant ça arrive d’être particulièrement fier d’une réussite professionnelle, autant, d’autres fois, on dirait que tout va mal et que la vie nous envoie un message, du genre « hey le grand, pète-toi pas trop les bretelles pis redescends sur terre, veux-tu! ». Parfois, cette montagne russe d’émotions, on la vit au sein d’un seul et même projet. C’est le cas, notamment, quand ton marketing s’avère être un succès monstre (on pop le champagne! ), mais que ton événement/service/produit tant vanté par toute cette publicité fait un flop monumental (donne-toi pas la peine de déboucher la bouteille finalement… ). 

Ta pub est extra, mais une petite lumière allume quand même dans ton dash… 

Tu y travailles fort et y mets beaucoup d’énergie, parce que tu as compris qu’un plan marketing bien ficelé peut faire toute la différence du monde entre un projet qui retiendra l’attention du plus grand nombre, versus un événement qui passera sous le radar. Bref, tu mets tout en branle pour promouvoir, par exemple, l’ouverture de ta nouvelle succursale d’affaires, ou alors cette soirée VIP où tes clients pourront en profiter, vin et fromages à la main, pour faire quelques achats. Rien n’a été laissé au hasard afin d’inciter le plus de gens possible à y assister : déploiement d’annonces sur les réseaux sociaux et dans les journaux locaux, quelques entrevues accordées ici et là, présence confirmée d’invités de marque, des teasers pour aguicher l’intérêt du public : bref, la TOTALE! Et le « pire » dans tout ça, c’est que ÇA MARCHE, parce que le jour venu, les gens font la file à l’extérieur pour pouvoir être des vôtres. 

Sauf que finalement, tu étais « en voiture » avec ton marketing, mais une crevaison est venue te ralentir pas mal sur ton itinéraire. Parce que lorsqu’est venu le temps de l’événement en question, deux des quatre employés qui devaient être sur place pour accueillir les gens t’ont fait faux bond et n’ont pu être remplacés avec un si court préavis. Le service-traiteur dont tu avais retenu les services afin de nourrir tes convives a proposé des petites bouchées finalement bien ordinaires. Et la cerise sur le sundae : tu as éprouvé des difficultés avec ton système informatique, faisant en sorte que tes clients, au moment de payer, ont dû attendre en file pendant d’interminables minutes. Un mot : D-É-C-E-P-T-I-O-N. 

Le marketing, ce n’est pas tout!

Des histoires comme celle-là, il en existe une tonne de variations et malheureusement, ça touche directement des entrepreneurs dans ton entourage aussi! On peut parler, par exemple, d’un entrepreneur ayant fait la promotion en grande pompe de son nouveau produit vedette et qui s’est vite retrouvé en rupture de stock, créant ainsi de la frustration chez sa clientèle. On peut aussi te jaser de cette entreprise qui diffuse des publicités très « léchées » sur ses réseaux sociaux et parvient facilement à rejoindre sa distinguée clientèle-cible, mais qui engage des employés qui confondent franc-parler et parler beaucoup trop franc lorsqu’ils abordent les clients…  

En résumé, parfois, ce n’est clairement pas au niveau du marketing que se situe le « bobo ». Ton plan de pub, au contraire, réussit à te faire atteindre des sommets d’intérêt public. Le hic, c’est que tu ne l’as pas vu venir, cet élément qui est venu bousiller votre stratégie commerciale. Morale de cette histoire : même si tu penses que « t’es en voiture » avec ta stratégie marketing, assure-toi de faire un check engine de tout ce qui est autour (ton produit, ton personnel, la qualité du service que tu offres, etc.) afin de maximiser tes chances de conduire ta business là où tu l’entends. Bonne route! 😉

Julye Goulet
Julye Goulet

Comment (1)

Laisse un commentaire

INFOLETTRE EXPLOSIVE

Notre infolettre est le meilleur moyen de connaitre tous les trucs et astuces que nous partageons avec nos clients.